Ce programme de partage de risque, qui constitue une première dans le secteur bancaire marocain, permettra la réalisation d’un volume de transactions estimé à 700 millions de dollars sur un horizon de trois ans.

Le groupe Banque centrale populaire (BCP) et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mardi 8 mai, un accord de participation aux risques (APR) d'un montant de 100 millions de dollars, afin de répondre à la demande croissante des marchés africains en matière de financement du commerce extérieur.

A travers ce partenariat, la BCP et la BAD s’allient en vue de stimuler l’essor du commerce intra-africain en faveur de secteurs clés, tels que l’industrie, l’agroalimentaire, la santé ou encore les services, souligne un communiqué du groupe BCP.

Cet accord répond, en effet, aux besoins croissants en matière de financement des échanges commerciaux entre les opérateurs marocains et les entreprises du Continent qui représentent un levier majeur pour l’intégration financière en Afrique.

"Notre partenariat avec la BAD répond parfaitement à l’un des axes prioritaires de notre stratégie, qui vise à accompagner activement le développement du commerce intra-africain, en mettant à la disposition des entreprises marocaines des mécanismes de financement appropriés", a indiqué Kamal Mokdad, Directeur général du groupe BCP en charge de l’International, cité dans le communiqué.

De son côté, Mohammed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord a déclaré que "ce partenariat avec la BCP aidera à libérer le potentiel de croissance du commerce intra-africain, qui constitue un vecteur important d’intégration régionale".

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?

Ce programme de partage de risque, qui constitue une première dans le secteur bancaire marocain, permettra la réalisation d’un volume de transactions estimé à 700 millions de dollars sur un horizon de trois ans.

Le groupe Banque centrale populaire (BCP) et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, mardi 8 mai, un accord de participation aux risques (APR) d'un montant de 100 millions de dollars, afin de répondre à la demande croissante des marchés africains en matière de financement du commerce extérieur.

A travers ce partenariat, la BCP et la BAD s’allient en vue de stimuler l’essor du commerce intra-africain en faveur de secteurs clés, tels que l’industrie, l’agroalimentaire, la santé ou encore les services, souligne un communiqué du groupe BCP.

Cet accord répond, en effet, aux besoins croissants en matière de financement des échanges commerciaux entre les opérateurs marocains et les entreprises du Continent qui représentent un levier majeur pour l’intégration financière en Afrique.

"Notre partenariat avec la BAD répond parfaitement à l’un des axes prioritaires de notre stratégie, qui vise à accompagner activement le développement du commerce intra-africain, en mettant à la disposition des entreprises marocaines des mécanismes de financement appropriés", a indiqué Kamal Mokdad, Directeur général du groupe BCP en charge de l’International, cité dans le communiqué.

De son côté, Mohammed El Azizi, directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord a déclaré que "ce partenariat avec la BCP aidera à libérer le potentiel de croissance du commerce intra-africain, qui constitue un vecteur important d’intégration régionale".

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?