Menu
facebook twitter google
.
.

Egypte: 75 condamnations à mort 

Samedi 8 septembre 2018 à 13h27
PDF Imprimer
Egypte: 75 condamnations à mort
 (Photo AFP)

Le photojournaliste Mahmoud Abu Zeid "Shawkan", arrêté en couvrant au Caire la répression sanglante d'une manifestation, a été condamné samedi 8 septembre à cinq ans de prison, mais devrait sortir prochainement, dans un procès de masse où 75 accusés ont écopé de la peine capitale.

 

Shawkan, en détention depuis son arrestation en 2013 et aujourd'hui âgé de 30 ans, sait maintenant qu'il devrait sortir de prison "dans quelques jours" après plus plus de cinq ans de détention sans jugement.

En effet, sa peine de cinq ans couvre sa détention, explique son avocat Me Karim Abdelrady.

Tout sourire dans le box des accusés, Shawkan a fait le "V" de la victoire devant les journalistes.

Selon Me Abdelrady, qui se réjouit de la remise en liberté prochaine de Shawkan, la peine prononcée est toutefois "injuste parce qu'il n'a fait que son travail".

L'avocat a d'ailleurs annoncé à la presse samedi qu'il allait lancer de nouvelles procédures pour faire reconnaître l'innocence de son client.

A ses côtés, dans le box des accusés du tribunal du complexe pénitentiaire de Tora au sud du Caire, d'autres détenus qui ont obtenu la même peine ont exulté de joie.

Mais dans le même dossier, où étaient jugées au total 739 personnes, 75 d'entre elles, dont des dirigeants des Frères musulmans, ont été condamnées à mort. Ces peines, prononcées le 28 juillet, ont été confirmées par le grand mufti d'Egypte. Les condamnés peuvent faire appel de ce jugement.

De hauts dirigeants des Frères musulmans, comme Mohammed al-Beltagui, Issam al-Aryane et Safwat Hegazi figurent parmi les personnes condamnées à mort samedi.

Par ailleurs, 47 autres accusés ont été condamnés à la perpétuité, 374 à 15 ans de prison, 22 mineurs à 10 ans prison, et 215 ont été condamnés à cinq ans de prison.

(Avec AFP)

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close