Menu
facebook twitter google
.
.

Algérie: Une marche de retraités de l'armée réprimée par les gendarmes  

Mardi 25 septembre 2018 à 13h58
PDF Imprimer
Algérie: Une marche de retraités de l'armée réprimée par les gendarmes
 

Les autorités algériennes ont réprimé, lundi 25 septembre, une marche de milliers de retraités de l'Armée nationale populaire qui voulaient manifester dans le centre d'Alger pour réclamer une amélioration de leur situation.

 

Ayant voulu rejoindre la capitale pour un rassemblement devant le ministère de la Défense nationale, ces retraités de l’ANP ont été donc bloqués à Haouch El Mekhfi, dans la région de Boumerdès (30 km d’Alger) par des milliers de gendarmes qui s’activent depuis trois jours pour étouffer leur mouvement de protestation.

Des photos publiées sur les réseaux sociaux et relayées par plusieurs médias algériens, montrent une longue colonne de plusieurs milliers de personnes marchant à côté de voitures.

Des milliers de gendarmes appuyés par des unités de policiers sont intervenus contre ces anciens militaires qui réclament leurs droits, rapportent plusieurs médias algériens.

Des médias font également état de violents affrontements entre des retraités et des invalides de l’ANP et les forces de la gendarmerie nationale. Plusieurs manifestants ont été blessés à la tête, d’autres ont connu des difficultés respiratoires à cause du gaz lacrymogène utilisé par les gendarmes pour disperser les manifestants. 

A Alger, la police a considérablement renforcé son déploiement sur les principaux axes routiers et les endroits qui pourraient servir de lieu de rassemblement. 

Les retraités de l'ANP, qui sont à leur troisième vaine tentative de manifester à Alger, réclament depuis 2011 une valorisation de leurs pensions et une meilleure prise en charge sanitaire pour ceux d’entre eux souffrant de maladies liées à leur activité au sein de l’armée.  

(Avec agences)

 

.
Signaler une erreur
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.

Quoi de neuf?

.
.
.
.
.
Close