χ

Accord, avec bémol, à la reconversion de Djebbari dans les voitures à hydrogène

(AFP)

AFP

Le 16 mai 2022

Pas encore libéré de ses fonctions, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari veut se reconvertir chez un constructeur de voitures à hydrogène, ce que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique a accepté lundi avec des « réserves ».

La start-up Hopium, qui prépare la production de voitures utilisant de l’hydrogène, l’une des pistes pour décarboner la mobilité, a annoncé lundi avoir proposé que M. Djebbari la rejoigne, alors que l’annonce d’un nouveau gouvernement est imminente et que le ministre veut quitter la vie politique.

« Hopium (…) annonce aujourd’hui le renforcement de sa gouvernance, avec la proposition de Jean-Baptiste Djebbari en qualité d’administrateur », a indiqué la société dans un communiqué, précisant qu’elle serait « soumise à l’approbation de la prochaine assemblée générale d’Hopium, le 20 juin 2022 ».

Dans la foulée, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui a examiné – à la demande du cabinet du ministre – le risque de conflits d’intérêts pouvant en découler, a conclu qu' »en l’état des informations dont (elle) dispose, le risque de prise illégale d’intérêts peut être écarté, sous réserve de l’appréciation souveraine du juge pénal ».

En revanche, « il convient d’encadrer (ses) futures relations professionnelles » car « il ne saurait être exclu que M. Djebbari soit amené à réaliser » des « démarches particulières auprès des pouvoirs publics ».

La demande mentionne le fait que M. Djebbari devienne « membre » ou « président (du) conseil d’administration » d’Hopium, société qui compte une trentaine de salariés.

La HATVP dresse la liste des personnes auprès desquelles il « devra s’abstenir (…) de toute démarche, y compris de représentation d’intérêts »: « membres du gouvernement qui l’étaient en même temps que lui », « membres de son cabinet et ceux des ministres successivement chargés de la transition écologique, tant qu’ils occupent encore des fonctions publiques », « services dont il dispose en tant que ministre délégué chargé des Transports ». Le tout pour trois ans à partir de la cessation des relations de travail.

– Ministre et étudiant –

Spécialisée dans la construction de véhicules haut de gamme à hydrogène, Hopium a été fondée en 2019 par le pilote automobile français Olivier Lombard, pour qui l’arrivée de Jean-Baptiste Djebbari « constitue une étape majeure » du développement de la société.

Ancien pilote d’avion, M. Djebbari, 40 ans, est en poste au gouvernement depuis 2019. Elu en 2017 député de la Haute-Vienne sous l’étiquette LREM, il s’était fait connaître en 2018 comme rapporteur du projet de réforme ferroviaire.

La proposition de nomination « a été communiquée aujourd’hui (lundi) par l’entreprise parce qu’il s’agit d’une obligation légale pour les sociétés cotées en Bourse, 35 jours avant l’assemblée générale » des actionnaires, a expliqué son cabinet à l’AFP, en remarquant aussi que la HATVP a émis des « réserves classiques pour toute personne sortant du gouvernement ».

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et sa collègue de la Transition écologique Barbara Pompili, dont dépend M. Djebbari, avaient annoncé en septembre 2020 un plan de 7 milliards d’euros sur dix ans pour développer l’hydrogène à grande échelle, afin de rendre l’industrie et les transports plus « propres ».

Parallèlement à ses fonctions ministérielles, M. Djebbari a suivi sur ses deniers une prestigieuse formation d' »Executive Master » à Polytechnique, programme destiné aux cadres et dirigeants.

Dans un entretien à la lettre des anciens de l’X en décembre 2021, le ministre avait révélé s’être inscrit à cette formation, qui comporte 12 modules de quatre à cinq jours répartis sur 14 mois, avant d’avoir été nommé ministre.

« J’ai évidemment satisfait à tous mes engagements politiques en termes de présence au Parlement, aux conseils des ministres et aux conseils de défense, particulièrement nombreux à l’occasion de la crise sanitaire », avait-il souligné.

Hopium, dont M. Djebbari avait visité les locaux dans le cadre de ses fonctions en septembre 2021, a déjà levé 16 millions d’euros et souhaite en trouver 100 supplémentaires en 2022 avec un objectif de commercialisation en 2025 sur le marché encore balbutiant des voitures à hydrogène.

La HATVP, autorité indépendante présidée par l’ancien député socialiste Didier Migaud, contrôle notamment la reconversion professionnelle des anciens ministres et présidents d’exécutifs locaux.

bla-tq-ggy-tsz/liu/ico/lum

Le 16 mai 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

L’arbitrage dans un monde digital : la solution ‘Mizan’