Fonderie de Bretagne: signature d’un protocole de reprise

(AFP)

Le 19 juin 2021

La direction de Renault a annoncé la signature d’un protocole de reprise d’activité sur le site de la Fonderie de Bretagne, à Caudan dans le Morbihan, « après 40 jours d’arrêt ».

« Un protocole pour la reprise d’activités a été signé après 40 jours d’arrêt », indique la direction dans un communiqué diffusé vendredi soir.

« Renault Group confirme qu’il s’engage à accompagner Fonderie de Bretagne jusqu’à la reprise par un acquéreur en discutant des volumes, des investissements et de la diversification sur la base d’un projet industriel d’avenir », selon la direction, qui ajoute: « ces sujets feront l’objet d’un nouvel échange en septembre avec les partenaires sociaux de la Fonderie de Bretagne ».

Par ailleurs, Renault, comme annoncé mercredi, confirme qu’il s’engage « à augmenter le volume de production en 2021, en le portant de 19.000 à 21.000 tonnes en année pleine, soit une augmentation de 10% ».

Le groupe précise par ailleurs que « neuf journées de négociations ainsi que celle d’aujourd’hui (vendredi, ndlr) seront rémunérées sur la période de 40 jours d’arrêt du site ».

La position des syndicats n’était pas connue vendredi soir à propos de ce protocole d’accord annoncé par la direction.

Jusqu’à préent, les salariés demandent à rester dans le groupe Renault et le retour à Caudan de volumes de production délocalisés à l’étranger.

Renault a annoncé le 11 mars la mise en vente de l’usine. Héritière des Forges d’Hennebont, créées en 1860, la Fonderie de Bretagne est implantée depuis 1965 à Caudan où elle emploie environ 350 salariés.

Le 19 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.