χ

La Bourse de Paris reflue de 1,43% avec l’inflation toujours présente

(AFP)

AFP

Le 31 mai 2022

La Bourse de Paris a fini mardi sous les 6.500 points pour la dernière séance de mai, reculant de 1,43% sous l’effet de l’inflation qui dégrade les données économiques, de la remontée des taux obligataires et des prix du pétrole.

L’indice CAC 40 s’est replié de 93,59 points à 6.468,80 points, après quatre séances consécutives de hausse.

Les chiffres record d’inflation en Allemagne pour le mois de mai publiés lundi, suivis de ceux, également sans précédent en zone euro mardi, « ont déçu les marchés », constate Raphaël Thuin, responsable des stratégies de marchés des capitaux de Tikehau Capital.

« Le rebond de la semaine dernière était en partie lié à des attentes de point d’inflexion en termes d’inflation », observe l’expert qui estime qu’après une dernière semaine particulièrement dynamique, « une séance de consolidation et de prises de profit n’est pas anormale ».

Le taux d’inflation dans la zone euro a battu un nouveau record en mai, à 8,1% sur un an, a annoncé Eurostat mardi, alors que la guerre en Ukraine attise une flambée des prix de l’énergie et de l’alimentation.

En sus de cette donnée décourageante, le produit intérieur brut a été révisé en baisse au premier trimestre, avec une contraction de 0,2% contre une stagnation annoncée lors de la première estimation.

Aux Etats-Unis, la confiance des consommateurs s’est légèrement dégradée en mai, mais moins fortement que prévu, selon l’indice du Conference Board publié mardi.

Le défi du moment pour les investisseurs est de se forger un avis sur le potentiel de reflux de l’inflation et sur la résilience de l’économie dans un contexte de resserrement monétaire.

Aux Etats-Unis, où la hausse des prix a atteint en mars son plus haut niveau depuis 40 ans, avant de ralentir légèrement en avril, le président doit s’entretenir à 17h15 GMT avec le chef de la puissante banque centrale américaine (Fed), dont l’une des missions est d’assurer la stabilité des prix.

La réunion est inhabituelle car la Maison Blanche reste généralement à l’écart de cette institution indépendante.

Sur le tableau des valeurs, les investisseurs ont pris leurs bénéfices sur les titres qui avaient bien performé la semaine dernière.

Le secteur énergétique a en revanche bénéficié de la cavalcade des prix du pétrole galvanisés par l’annonce de l’Union européenne parvenant finalement à un embargo sur l’essentiel du pétrole russe, après des semaines de négociations. TotalEnergies a ainsi pris 0,74% à 55,59 euros, Maurel & Prom a grimpé de 5,25% à 4,91 euros et GTT s’est arrogé 2,09% à 122 euros.

Pierre et Vacances réduit ses pertes

Le groupe Pierre et Vacances, numéro un européen des résidences de loisirs qui vient de conclure un accord avec de nouveaux investisseurs, a revu à la hausse mardi ses perspectives pour l’exercice en cours, après avoir réduit ses pertes au premier semestre à 114,9 millions d’euros. Le titre a gagné 6,46% à 7,09 euros.

Le 31 mai 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Présentation du rapport national sur la qualité des eaux de baignade et du sable