La Bourse de Paris statique en attendant la BCE et l’inflation

(AFP)

Le 9 juin 2021

La prudence se prolongeait à la Bourse de Paris mercredi à la mi-journée (-0,03%), à la veille d’une réunion de la BCE et de la publication des derniers chiffres de l’inflation aux Etats-Unis.

A 13H00 (11H00 GMT), l’indice phare CAC 40 faisait du surplace, s’effritant de 2,11 points à 6.548,90 points après trois séances consécutives modérément positives, mais évoluant à des plus hauts niveaux depuis plus de 20 ans.

« Les investisseurs sont dans l’attente des chiffres de l’inflation demain et dans une moindre mesure de la réunion de la BCE », indiquent les experts de Saxo Banque.

Depuis le début de la semaine, les investisseurs restreignent l’amplitude des prises de risque en vue de ces deux rendez-vous.

« La BCE maintiendra vraisemblablement sa volonté de rester durablement accommodante afin de ne pas compromettre le rebond de la croissance », estime Hubert Lemoine, directeur des investissements chez Schelcher Prince Gestion.

« Les projections de croissance devraient être plus optimistes que lors de la précédente réunion, et une légère hausse des perspectives d’inflation à moyen terme est attendue », poursuit-il.

Dans ce contexte de montée des prix, un grand nombre d’experts anticipent un allègement du soutien monétaire en zone euro, mais pas avant l’année prochaine.

En ce qui concerne les Etats-Unis, la Réserve fédérale (Fed) considère que la hausse de l’inflation sera limitée dans le temps et qu’elle ne justifie donc pas de procéder rapidement à une normalisation de sa politique monétaire.

Mais « plusieurs développements (essence, persistance de perturbations d’approvisionnement pour les voitures, loyers, hausse de salaires dans certains secteurs) font qu’on ne peut exclure une hausse plus persistante de l’inflation. Cela pousserait la Fed à sortir de façon plus abrupte que prévu de ses politiques accommodantes », estime Bastien Drut, responsable macroéconomie chez CPR AM.

Tous les yeux seront donc rivés jeudi sur la publication de l’indice des prix à la consommation pour mai aux Etats-Unis, une donnée cruciale avant la réunion monétaire de la Réserve fédérale (Fed) la semaine prochaine.

Le luxe conserve sa superbe

Les valeurs du luxe soutenaient la place parisienne : Kering gagnait 0,39% à 744,90 euros et LVMH 0,32% à 661,80 euros. Jefferies a augmenté son objectif de cours sur ces deux valeurs, estimant qu’elles devraient bénéficier de la forte dynamique qui se poursuit dans le secteur.

L’Oréal avançait de 0,50% à 382,70 euros et Hermes s’adjugeait 0,97% à 1.193,50 euros.

Note indigeste pour Danone

Dans le bas de l’affiche du CAC 40, Danone lâchait 1,55% à 58,41 euros, pénalisé par une baisse de recommandation à « sous-performer » d’un analyste de RBC Capital Markets.

Compagnie des Alpes en altitude

Le titre progressait de 2,52% à 22,35 euros après le lancement d’une augmentation de capital de 231 millions d’euros pour notamment « relancer la dynamique d’investissements ». Le leader mondial de l’exploitation des domaines skiables, qui gère aussi des parcs de loisirs dont le Parc Astérix, précise que le montant total des engagements de souscription des actionnaires existants s’élève à 144,6 millions d’euros, « soit au moins 62,6% de l’opération ».

Euronext CAC40

Le 9 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Le président de la RAM, Abdelhamid Addou organise un point de presse sur la nouvelle tarification