χ

Le Bourse de Paris sans changement après les législatives

(AFP)

AFP

Le 20 juin 2022

La Bourse de Paris était plutôt proche de l’équilibre lundi matin, les investisseurs ignorant le résultat des élections législatives françaises et conservant leur position prudente dans un contexte de risque de récession aux Etats-Unis.

L’indice vedette CAC 40 oscillait autour l’équilibre depuis l’ouverture et prenait 0,29% à 5.899,63 points à 10H00. Vendredi, il était tombé à son plus bas niveau de clôture depuis mars 2021 et avait enregistré une perte de 4,92% sur la semaine, la pire depuis l’invasion russe de l’Ukraine.

« Les conditions de marché restent très difficiles dans un contexte d’inflation élevée, de resserrement monétaire agressif des banques centrales et de ralentissement économique qui augmente les risques de récession », a constaté Xavier Chapard, de La Banque Postale AM.

C’est notamment la hausse de 0,75 point de pourcentage des taux directeurs la Réserve fédérale (Fed) américaine qui a bousculé les marchés.

Pour Jeffrey Halley, analyste d’Oanda, la « liste des facteurs de récession » est longue: « la hausse de l’inflation et des taux d’intérêt dans les pays développés, la guerre entre l’Ukraine et la Russie et les perturbations qui en découlent pour les matières premières, le ralentissement de la Chine ».

Outre-Atlantique, les déclarations d’économistes et de membres des instances politiques américaines anticipant au mieux un ralentissement de l’économie, au pire une récession l’année prochaine, s’accumulent.

Pour M. Hewson, « le risque est maintenant que la Fed doive être encore plus agressive lors de ses prochaines réunions » pour ramener l’inflation sous contrôle.

Un des gouverneurs de la Fed s’est d’ailleurs dit favorable à une nouvelle hausse des taux directeurs de trois quarts de point de pourcentage en juillet, et la présidente de la Fed de Cleveland, Loretta Mester, a estimé qu’il « va falloir deux ans » pour ramener l’inflation à 2%.

En France, les élections législatives se sont conclues par la perte de la majorité absolue pour le président Emmanuel Macron à l’Assemblée nationale. Les candidats macronistes Ensemble remportent 245 sièges, devant la coalition de gauche Nupes et ses alliés (137 sièges) et le RN qui réalise une percée historique (89 sièges).

Un camp Macron isolé et sans coalition lui assurant une majorité absolue est un « scénario légèrement négatif pour les actifs français, car il limiterait la capacité de la France à faire passer des réformes et à assainir ses finances publiques, et maintiendrait une incertitude politique élevée », a estimé Xavier Chapard. « Mais ce scénario n’est pas très négatif, car le gouvernement resterait centriste et très pro-européen », a-t-il complété.

Sur le marché de la dette, aucun signe de stress après ces élections n’était visible.

La Bourse de New York sera par ailleurs fermée ce lundi, jour férié aux Etats-Unis.

Pfizer au capital de Valneva

Le laboratoire américain Pfizer va acquérir 8,1% du capital de la biotech franco-autrichienne Valneva, pour un montant de 90,5 millions d’euros, par le biais d’une augmentation de capital. L’action Valneva bondissait de 13,43% à 8,99 euros.

Euronext CAC40

Le 20 juin 2022

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Présentation du rapport national sur la qualité des eaux de baignade et du sable