Le gouverneur de la Banque du Japon se méfie du bitcoin

(AFP)

Le 28 mai 2021

Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), a exprimé ses grandes réserves sur le bitcoin dans un entretien à l’agence Bloomberg publié vendredi, à l’instar d’autres dirigeants de grandes Banques centrales récemment.

« Le gros des échanges est spéculatif et la volatilité est extrêmement élevée » a souligné M. Kuroda dans cet entretien. Le bitcoin est « à peine utilisé comme moyen de paiement », a-t-il encore noté.

Avant la BoJ, la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque d’Angleterre ont déjà récemment mis en garde les investisseurs contre le bitcoin, monté mi-avril à un record historique de près de 65.000 dollars mais qui a connu ensuite une chute vertigineuse, tout en restant en hausse par rapport au début de l’année.

Le bitcoin, qui repartait vendredi en baisse autour de 36.800 dollars, a souffert ces dernières semaines de la volte-face du patron de Tesla, Elon Musk, qui avait annoncé mi-mai que son entreprise refuserait désormais les paiements en bitcoins face au risque environnemental généré par cette cryptomonnaie gourmande en énergie.

Pékin a ensuite porté un coup supplémentaire au bitcoin en réaffirmant son interdiction des cryptomonnaies. Mais la Chine continue de préparer sa propre monnaie numérique, encadrée elle par la Banque centrale du pays et qui pourrait être lancée à grande échelle dès 2022.

La Banque du Japon a elle-même initié début avril des tests techniques sur sa propre monnaie numérique en développement, une expérience qui doit durer un an. La Fed, la BCE ou encore la Banque d’Angleterre ont aussi des projets similaires.

Le 28 mai 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.