Navire en feu au Sri Lanka: interrogatoire de l’équipage, évaluation des dommages écologiques

(AFP)

Le 31 mai 2021

L’interrogatoire des membres de l’équipage du porte-conteneurs en feu au large de Colombo depuis douze jours, à l’origine d’une des pires pollutions marines de l’histoire du Sri Lanka, a débuté lundi dans le cadre d’une enquête criminelle.

L’inspecteur général de la police, Chandana Wickramaratne, a ordonné au département des enquêtes criminelles (CID) d’enquêter sur les causes de l’incendie, qui s’est déclaré le 20 mai à bord du MV X-Press Pearl ainsi que sur les dommages colossaux entraînés pour l’environnement, selon un responsable.

« Les 25 membres de l’équipage ont terminé leur quarantaine et nous sommes en mesure de les interroger aujourd’hui », a annoncé un porte-parole de la police.

Une enquête criminelle a été ouverte après une plainte de l’Autorité de protection de l’environnement marin du Sri Lanka (MEPA), avait indiqué la police dimanche.

Selon la MEPA, le capitaine du navire avait remarqué une fuite d’acide nitrique dès le 11 mai, bien avant qu’il ne pénètre dans les eaux sri-lankaises.

L’incendie s’est déclaré sur le bateau, immatriculé à Singapour, qui transportait notamment de 25 tonnes d’acide nitrique, de matières plastiques, de soude caustique, de lubrifiants et autres produits chimiques, et s’apprêtait à entrer dans le port de Colombo.

Le feu intense, contenu depuis dimanche à l’arrière du navire de 186 mètres, a détruit une grande partie de sa cargaison de 1.500 conteneurs, mais huit d’entre eux sont tombés dans l’Océan indien.

Des millions de granulés de polyéthylène, destinés à l’industrie de l’emballage, s’en sont échappés et ont recouvert les plages sri-lankaises, forçant à interdire la pêche dans une zone de 80 km et laissant craindre des ravages écologiques.

La présidente de la MEPA, Dharshani Lahandapura, a indiqué que les dommages écologiques étaient encore en cours d’évaluation, mais qu’il s’agissait de la plus grave pollution qu’ait jamais connu le pays.

Les autorités ont décidé de poursuivre les propriétaires du navire et son équipage et de réclamer des dommages et intérêts aux assureurs.

Le propriétaire du bateau, X-Press Feeders, affirme que la coque est intacte et que ses réservoirs de carburants ne sont pas touchés, alors qu’une marée noire est également redoutée.

Le MV X-Press Pearl, qui n’avait que trois mois, faisait route en provenance de l’Etat indien du Gujarat, vers Colombo lorsque l’incendie s’est déclaré.

Il était déjà passé par le Qatar et Dubaï et devait se rendre en Malaisie puis à Singapour après l’escale prévue à Colombo.

Le 31 mai 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Opération spéciale MRE: un engouement exceptionnel, 120.000 réservations le premier jour
Le président de la RAM, Abdelhamid Addou organise un point de presse sur la nouvelle tarification