Obama fait campagne en Virginie pour une élection locale clé

(AFP)

Le 23 octobre 2021

Barack Obama fait campagne samedi en Virginie pour une élection locale particulièrement serrée, vue comme un test national sur la popularité de Joe Biden au moment où il négocie âprement un plan massif d’investissements avec la Congrès.

L’ancien président, qui reste le démocrate le plus populaire aux Etats-Unis cinq ans après quitté la Maison Blanche, vient soutenir le démocrate Terry McAuliffe, 64 ans, candidat au poste de gouverneur de Virginie, qu’il a déjà occupé de 2014 à 2018.

M. McAuliffe, un ancien président du parti démocrate, est au coude-à-coude avec le républicain pro-Trump Glenn Youngkin, 54 ans, à l’approche du scrutin du 2 novembre, et son camp craint une désaffection des électeurs démocrates.

Avant M. Obama, qui doit prononcer dans l’après-midi un discours à la Virginia Commonwealth University à Richmond, dans le sud conservateur de l’Etat, la Première dame Jill Biden, la vice-présidente Kamala Harris et l’une des étoiles montantes du parti démocrate, Stacey Abrams, se sont déplacées en Virginie pour faire campagne pour M. McAuliffe. Le président américain lui-même y est attendu la semaine prochaine.

Joe Biden a remporté la Virginie avec 10 points d’avance en 2020 et les républicains n’ont pas remporté d’élection dans cet Etat depuis 2009. Mais l’avance du candidat démocrate s’est réduite au fil des semaines, et son avance dans les sondages se réduit désormais à la marge d’erreur.

Une victoire de M. McAuliffe donnerait de l’élan au programme d’investissements massifs que l’aile gauche du parti démocrate cherche à faire passer au Congrès. Un échec pourrait inciter à davantage de prudence l’aile modérée du parti qui hésite encore à approuver quelque 3.000 milliards de dollars de dépenses.

M. Obama espère galvaniser les électeurs afro-américains, un électorat clé de cet Etat du sud, notamment dans la région de Richmond, où l’un des plus importants symboles du passé esclavagiste du pays, la statue du général confédéré Robert Lee, n’a été déboulonnée que le mois dernier.

« J’ai vu Terry défendre fermement les valeurs auxquelles nous sommes tous attachés: la protection du droit de vote pour chaque citoyen, la lutte contre le changement climatique, et la défense du droit à l’avortement », a noté Obama dans un spot télévisé diffusé avant son arrivée.

M. McAuliffe a présenté le scrutin comme un référendum contre Donald Trump.

« Ceci est le scrutin le plus important de 2021 », a-t-il affirmé dans un tract électoral envoyé samedi aux électeurs. « Si les démocrates votent en aussi grand nombre qu’en 2020, nous gagnerons. Mais sinon, nous allons perdre — et là, nous pouvons dire adieu à tous les progrès accomplis par la Virginie et bonjour à la résurgence du trumpisme dans notre pays ».

M. Youngkin s’est concentré sur les écoles, faisant campagne contre le masque obligatoire honni par les électeurs de Donald Trump, mais il a soigneusement évité d’apporter son soutien aux affirmations de l’ancien président qui prétend que l’élection lui a été volée.

M. Trump ne s’est pas rendu en Virginie, mais il s’est joint virtuellement le 13 octobre à un meeting de campagne pro-Youngkin auquel participait notamment son ancien conseiller Steve Bannon.

Le 23 octobre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Colloque international sur  » L’identité arabo-judéo-amazighe » à Ifrane (Suite)