Wall Street ouvre en baisse malgré de bons chiffres américains d’emploi

(AFP)

Le 3 juin 2021

La Bourse de New York a ouvert en nette baisse jeudi, montrant des signes d’agitation malgré des indicateurs américains positifs pour le marché de l’emploi.

A 14H00 GMT, le Dow Jones perdait 0,51%, le Nasdaq 1,25% tandis que le S&P 500 reculait de 0,80%.

La veille, les indices avaient modestement progressé. Le Dow Jones avait grappillé 0,07% à 34.600,38 points. Le Nasdaq, à forte concentration technologique, avait avancé de 0,14% à 13.756,33 points et l’indice élargi S&P 500 avait pris 0,14% à 4.208,12 points.

Mercredi, la place new-yorkaise avait été animée par la frénésie autour du titre hautement spéculatif de la chaîne américaine de cinémas AMC, dont le doublement soudain du cours a provoqué la suspension de sa cotation à plusieurs reprises.

La compagnie a annoncé jeudi la vente de 11,5 millions de nouvelles actions, prévenant toutefois les investisseurs qu’ils devaient « être préparés à prendre le risque de perdre tout ou partie de leur investissement ».

Le titre, qui avait fait un bond de 95,22% la veille pour terminer à 62,55 dollars, chutait jeudi de 19% peu après l’ouverture.

Globalement, « les actions se négociaient à la baisse en début de séance malgré de nouveaux signes de reprise économique, les marchés restant agités », notaient les analystes de Schwab.

Sur le front macro-économique, alors que le marché aura les yeux fixés sur le rapport officiel sur l’emploi américain en mai attendu vendredi, les demandes hebdomadaires d’allocations chômage sont passées, pour la première fois depuis la pandémie, sous la barre des 400.000.

A 385.000 pour la semaine close le 29 mai, elles ont diminué de 20.000, soit mieux qu’attendu par les analystes.

Par ailleurs, les créations d’emplois dans le secteur privé en mai ont bondi à 978.000, bien au-delà également des estimations des analystes, selon l’enquête mensuelle de la firme ADP.

Cela est de bon augure pour les chiffres du marché du travail qui, selon les estimations médianes de Briefing.com, devraient afficher 720.000 créations d’emplois et faire reculer le taux de chômage à 5,9%.

Les onze secteurs du S&P 500 étaient tous dans le rouge, à commencer par les secteurs des technologies de l’information (-1,41%) et des services de communication (-1,19%), très sensibles à l’inflation.

Les taux sur les bons du Trésor à 10 ans étaient en hausse à 1,61% contre 1,58% la veille.

Nasdaq

Le 3 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.