La Société financière internationale (IFC), membre du groupe de la Banque mondiale, annonce la mise en place d’un partenariat avec OCP Africa, filiale du groupe OCP, en vue de renforcer les filières du riz en Côte d’Ivoire et du millet au Sénégal.

Ces cultures, indispensables pour garantir la sécurité alimentaire de ces deux pays d’Afrique de l’ouest, opèrent à des rendements bien inférieurs à leur plein potentiel en raison notamment d’un manque de professionnalisation, de pratiques agricoles inadaptées et d’un accès insuffisant au financement.

Dans le cadre de ce partenariat, IFC va fournir des services-conseils aux agriculteurs et aux groupements agricoles membres du programme Agribooster d’OCP Africa avec l’ambition de faire bénéficier, d’ici 2022, près de 12.000 agriculteurs ivoiriens et sénégalais, précise un communiqué.

"L’objectif de ce projet est de renforcer les compétences techniques, financières et managériales des coopératives et d’améliorer les pratiques agricoles en intégrant des solutions intelligentes relatives au changement climatique pour la gestion de l’eau et des sols. Aussi, il vise à accélérer la digitalisation des systèmes de paiements dans les deux chaînes de valeur et le développement d’un outil de notation pour améliorer l’accès au financement des agriculteurs", explique la même source.

Filiale du groupe OCP, OCP Africa, avec qui l'IFC a signé en janvier 2020 un accord de principe en vue d'une collaboration renforcée, est un acteur stratégique en Afrique pour le développement d'une agriculture durable et intelligente qui valorise le travail des petits producteurs et renforce la sécurité alimentaire.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?
legende_dimage_a_la_une

La Société financière internationale (IFC), membre du groupe de la Banque mondiale, annonce la mise en place d’un partenariat avec OCP Africa, filiale du groupe OCP, en vue de renforcer les filières du riz en Côte d’Ivoire et du millet au Sénégal.

Ces cultures, indispensables pour garantir la sécurité alimentaire de ces deux pays d’Afrique de l’ouest, opèrent à des rendements bien inférieurs à leur plein potentiel en raison notamment d’un manque de professionnalisation, de pratiques agricoles inadaptées et d’un accès insuffisant au financement.

Dans le cadre de ce partenariat, IFC va fournir des services-conseils aux agriculteurs et aux groupements agricoles membres du programme Agribooster d’OCP Africa avec l’ambition de faire bénéficier, d’ici 2022, près de 12.000 agriculteurs ivoiriens et sénégalais, précise un communiqué.

"L’objectif de ce projet est de renforcer les compétences techniques, financières et managériales des coopératives et d’améliorer les pratiques agricoles en intégrant des solutions intelligentes relatives au changement climatique pour la gestion de l’eau et des sols. Aussi, il vise à accélérer la digitalisation des systèmes de paiements dans les deux chaînes de valeur et le développement d’un outil de notation pour améliorer l’accès au financement des agriculteurs", explique la même source.

Filiale du groupe OCP, OCP Africa, avec qui l'IFC a signé en janvier 2020 un accord de principe en vue d'une collaboration renforcée, est un acteur stratégique en Afrique pour le développement d'une agriculture durable et intelligente qui valorise le travail des petits producteurs et renforce la sécurité alimentaire.

  • Newsletter

    Abonnez-vous à nos newsletters et alertes.
Quoi de neuf ?