χ

LE ROLE DU REGISTRE NATIONAL AGRICOLE DANS LA PREVENTION ET LA GESTION DES CRISES

Le 1 janvier 2016 à 0h00

Parmi les principales caractéristiques du secteur agricole est qu’il est sujet à des catastrophes et aléas naturels affectant directement ses performances. On peut citer par exemple: 

  • la sécheresse ;
  • la grêle et les orages ;
  • les inondations ;
  • les problèmes phytosanitaires : infestation par des maladies telles que le feu bactérien ou invasion par des insectes tels que le criquet.
  • les  maladies du bétail : telle que la fièvre aphteuse 

Mais en plus de ces aléas, le secteur agricole peut être frappé aussi par des crises économiques et commerciales, notamment au niveau des marchés d’exportation, et ce pour des raisons politiques ou des raisons de volatilité des prix, etc. 

Avec le lancement de la stratégie Plan Maroc Vert, il s’est avéré nécessaire d’introduire un outil, en l’occurrence, le RNA, permettant le suivi et l’évaluation d’impacts des politiques publiques.

Le RNA est ainsi venu renforcer les systèmes en place et pallier à leurs insuffisances.    

Comment le RNA permettra-t-il une meilleure gestion des crises ?   

Il est important de rappeler que le RNA est constitué de la liste exhaustive des agriculteurs avec leur localisation géographique, et des données sur leurs exploitations et sur leurs activités agricoles. Il sera ainsi possible au MAPM à la fois de prévenir  et de gérer toute crise affectant le secteur agricole.

En matière prévention, grâce au RNA, le MAPM élaborera par anticipation, des guides d’intervention selon le scenario de chacune des crises, et aura la possibilité d’établir les prévisions budgétaires relatives aux interventions retenues.     

En matière de gestion, grâce au RNA, et selon la nature  de la crise survenue, le MAPM pourra rapidement:

  1. Identifier les zones et les agriculteurs touchés : il suffira de chercher une localité pour disposer de la liste des agriculteurs concernés
  2. Définir les types d’interventions pour chaque catégorie d’agriculteurs : la connaissance préalable des activités des agriculteurs identifiés facilitera la définition des interventions à lancer au profit de chaque catégorie d’agriculteurs
  3. Lancer la mise en œuvre des interventions : une fois définies, les interventions seront facilement lancées pour exécution
  4. Assurer le suivi et l’évaluation des plans d’actions mis en place: le pilotage et l’évaluation d’impacts des interventions seront facilités, pour la recherche d’une meilleure efficacité et efficience

Le 1 janvier 2016

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Présentation du rapport national sur la qualité des eaux de baignade et du sable